Rapprochements dans le monde de l’habitat groupé

La Jeune Pousse participait, du 4 au 6 décembre 2009 à Nantes, aux 4èmes rencontres nationales des coopératives d’habitants, organisées chaque année par Habicoop, association qui promeut le statut de coopératives d’habitants en France, et dont la Jeune Pousse est membre actif. Il s’agit en fait de rencontres de projets de coopératives, puisque ce statut n’existe pas en France… Beaucoup de groupes-projets portant des valeurs plus ou moins proches des nôtres se concrétisent dans le cadre de la loi actuelle, donc avec un statut non coopératif (SCI ou copropriété, par exemple). L’habitat coopératif n’est donc qu’un sous-ensemble d’un mouvement plus large, couramment appelé habitat groupé.

La particularité du grand ouest est qu’un nombre impressionnant de groupes-projets y existent. Peut-être autant que dans tout le reste de la France. Le plus souvent, ces groupes ne sont pas attachés à la nature juridique de leurs projets. C’est la dimension du vivre ensemble qui est privilégiée. Ces 4èmes rencontres, si elles étaient encore nommées « des coopératives d’habitants », balayaient donc déjà plus large en réalité.

La plénière de clôture a été l’occasion d’officialiser cet élargissement du champ. En 2010, seront organisées des rencontres « des coopératives d’habitant et de l’habitat groupé ». Le souhait de tous est de mutualiser ce qui est commun, et surtout de peser ensemble, pour que nos projets, dans leur diversité, soient fortement soutenus par les pouvoirs publics.

Ces rencontres 2009 auront également été l’occasion de pointer du doigt les progrès en cours sur le front de l’habitat strictement coopératif. Après l’éviction de Christine Boutin du gouvernement, le dossier s’était endormi. Habicoop a réussi à le réveiller rapidement, aidé en cela par quelques députés ayant interpelé le nouveau Secrétaire d’Etat au Logement. Si une proposition de loi déposée par les Députés Verts (Proposition de loi Débat à l’assemblée) a été rejetée la veille de ces rencontres nationales, le député UMP Etienne Pinte travaille à une autre, qui aurait elle le soutien du gouvernement. Habicoop est maintenant en relations régulières avec lui, avec le Secrétariat d’Etat et avec le Ministère des Finances, de façon à ce que, si une telle loi passe, les décrets nécessaires à son application soient pris, et le soient rapidement.

Habicoop avance également très rapidement sur les problèmes juridiques et financiers qui restent à résoudre. La création d’une foncière ou d’un dispositif analogue, permettant aux futures coopératives d’habitants d’avoir leur propre outil financier, est de plus en plus évoquée. Elle est étudiée avec la Nef, la Fondation Abbé Pierre, Terre de Liens…

Notons encore que des projets intéressants sortent de terre en France, pas forcément coopératifs, mais associant un bailleur social et visant un très haut niveau de qualité écologique. Riches rencontres donc, optimistes, malgré les montagnes qu’il nous reste à déplacer !

Publicités
Cet article a été publié dans Actualité de La Jeune Pousse, Evénements, Rencontres nationales. Ajoutez ce permalien à vos favoris.