Brève de novembre

Actualité dense pour la Jeune Pousse ces dernières semaines…

Accueil de nouveaux membres et sollicitations diverses

Afin d’accueillir de nouveaux ménages intéressés pour intégrer le groupe-projet, nous avons décidé de toiletter notre communication et organisé des réunions d’accueil qui ont été un vif succès, bien qu’il reste des appartements disponibles. Dans le cadre des avancées du projet d’écoquartier Cartoucherie, nous avons précisé les espaces que nous souhaitons partager avec un autre groupe-projet qui sera notre voisin sur l’îlot, HEVEA. Nous avons également participé à une nouvelle réunion de concertation organisée par Oppidéa, aménageur du quartier, pour réagir au projet des urbanistes et des paysagistes.

En termes de communication, des journalistes de Femme actuelle et Radio campus nous ont contactés pour des interviews, le Centre Méridional de l’Architecture et de la Ville a invité notre président  à l’une de ses tables rondes mensuelles sur le thème « Toulouse, métropole innovante ? » et nous avons participé, avec Alter-Habitat du midi Toulousain qui fédère les groupes-projets comme la Jeune Pousse pour développer l’habitat participatif, à une projection-débat organisé à Lespinasse dans le cadre du mois de l’économie solidaire.

Une actualité

Pierre Cohen valide le projet d’îlot réservé à l’habitat participatif à la Cartoucherie

La Jeune Pousse est plus que jamais ouverte à de nouveaux ménages désireux de la rejoindre. Nous avons en effet appris récemment que le projet de faire sortir de terre un îlot de 90 logements réservé à des immeubles d’habitat participatif allait devenir concret. Le Président de Toulouse Métropole a en effet validé le processus : un bailleur social sera retenu en décembre comme coordinateur de l’îlot après que les groupes-projets et leur association commune Alter-Habitat du midi Toulousain auront été consultés sur le rôle de ce bailleur. Puis sera lancé en janvier un appel à manifestation d’intérêt : les ménages intéressés pour vivre sur cet îlot candidateront alors. La Jeune Pousse cherche donc à disposer d’un groupe-projet le plus conséquent possible au plus tôt. Cela nous permettra de poursuivre la conception de notre projet de coopérative d’habitants sans attendre les délais plutôt serrés qui nous seront accordés une fois le processus officiel engagé. Nous pensons avoir un groupe-projet constitué à l’été 2013, un permis de construire en 2014… et une pendaison de crémaillère d’anthologie en 2016 !

Publicités
Cet article a été publié dans Actualité de La Jeune Pousse, Nouvelles en vrac. Ajoutez ce permalien à vos favoris.