Entre pragmatisme et valeurs

Ce jeudi nous avons longuement débattu de notre règlement de copropriété. Doit-on diviser notre immeuble en 1, 2 ou 18 lots de copropriété ? Il n’a pas été facile de s’attacher « à la technique en se libérant du symbolique »(Michèle), notamment parce qu’il était difficile de savoir ce que disait « la loi, la bible et les prophètes » (Jean). Certains laissaient parler leur subconscient en parlant de « sadiques » et non de « syndics » et nous ne nous sommes pas accordés sur les conséquences de telle ou telle possibilité : « Comment ça se passe s’il y a le feu dans une chambre d’amis (collective) ? – On appelle les pompiers. ». Bref, pas de consensus pour l’instant sur le règlement de copropriété. Mais comme après tout assemblée juridique et financière, « on se sent à la fois plus riche (intellectuellement) et plus pauvre (financièrement) »(Fabrice).

Publicités
Cet article a été publié dans Actualité de La Jeune Pousse, Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.