Les voisins, les voisins …

L’émission « Les voisins » de Les Pieds sur Terre sur France Culture nous rappelle que les relations de voisinage peuvent se révéler cauchemardesques.

Et nous alors ? C’est vrai ça. C’est déjà difficile de s’accorder dans un couple alors à 30…

logo_anime

La coopérative d’habitants, c’est PAS une grosse colloc’. Les relations financières entre les foyers sont définies par la loi par le biais de statuts qui nous engagent, nous signons également un règlement de copropriété définissant les limites des espaces (communs ou privés) et à Abricoop, des chartes (d’Habicoop, de mobilité, de solidarité financière … ) nous engagent moralement.

Il n’est pas question dans une coopérative d’habitants que le dialogue entre voisins cesse sachant que les décisions doivent être prise au consensus. Nous nous cooptons, ce qui limite les risques d’incompatibilité d’humeur. Et puis, tout le monde se connait.

Ca limite les conflits potentiels entre les coopérateurs, mais qu’en est-il des relations avec les immeubles voisins ?

À Abricoop, nous connaitrons nos voisins des trois autres immeubles de notre ilôt. Ils sont eux-même dans des projets d’habitat participatif. Nous avons formé avec eux une association « Les quatre vents ». Et puis, on est ouvert sur le quartier en participant déjà maintenant au carnaval de Quartier et au comité de quartier fontaine Garonne.

Se connaître ne suffit pas toujours. Et si un conflit se produit tout de même ?

C’est vrai. Pas d’angélisme : les conflits, ça arrive partout, alors il y en aura aussi à Abricoop. Mais bon avec tous les stages de prévention des conflits, de communication non-violente … Qu’il arrive le conflit ! On l’attend de pied ferme !

Publicités
Cet article a été publié dans Actualité de La Jeune Pousse. Ajoutez ce permalien à vos favoris.