Bibliographie

Quelques ouvrages au sujet de l’habitat groupé :

« Cohabiter pour vivre mieux » de Geneviève Lefebvre et Marthe Marandola

Habiter à plusieurs, c’est-à-dire louer, acheter, construire ou rénover, permet d’accéder à des logements plus spacieux et mieux situés tout en faisant des économies. C’est aussi choisir un mode de vie où la liberté individuelle et l’entraide s’équilibrent. Il s’agit, en effet, de réinventer l’enchantement du lien dans un esprit de communauté qui respecte l’intimité : ainsi le cohabitat ou « cohousing » est déjà une réalité au Danemark depuis plus de trente ans.Cela permet d’habiter chacun chez soi mais de gérer ensemble des espaces communs : jardins, salles de jeux, de réunion, chambres d’amis… A la ville comme à la campagne, on choisit de passer sa soirée tranquille ou de cuisiner ensemble ; on peut alterner les gardes d’enfants, se prêter assistance pour les petits travaux, partager des outils, des machines, les voitures, se parler, se soutenir, vivre solidaires. Jeunes parents, célibataires ou retraités, pour tous, le cohabitat offre une solution pour échapper à la surcharge de travail, à l’endettement, à l’isolement. Dès le départ, le groupe de futurs habitants imagine sa façon de vivre au quotidien et, pour certains, de travailler ensemble en mutualisant leurs forces. Vivre ensemble en protégeant les intérêts personnels : c’est possible et c’est aujourd’hui un mouvement de fond. Ce livre explique ce concept et donne les outils pratiques pour y parvenir. Comment monter son projet, avec qui, sur quelles bases de communication et de démocratie, pourquoi les différences deviennent des atouts supplémentaires, quelles questions se poser, quel cadre juridique imaginer…Urbanistes, architectes, maires, décideurs, simples citoyens sont de plus en plus nombreux à comprendre qu’on ne peut plus vivre dans l’indifférence et le gâchis écologique. Le vivre ensemble contemporain c’est se soucier de soi et de l’autre, limiter la pollution, imaginer une vie plus libre.

« Habitat groupé » de Christian La Grange

Présentation de l’éditeur : Si la crise du logement vous concerne, si vous désirer retrouver de la convivialité et réduire votre impact sur la planète, alors il est temps d’envisager l’habitat groupé. Ce mode de vie permet de respecter chaque privé tout en restaurant l’esprit de coopération qui existait dans les villages autrefois. Le principe est simple : il s’agit de mettre en commun des biens, des équipements ou des compétences afin de créer un habita écologique et chaleureux. Cette forme d’habitat, très répandue dans les pays du Nord, commence à apparaître sous nos latitudes et d’adapte à la ville comme à la campagne. Alors, avant de vous lancer dans l’aventure, profitez de l’expérience de Christian La Grange. Afin de vous aider dans vos démarches, il présente son parcours, émaillé de multiples témoignages. De façon très réaliste, il insiste sur les conditions du succès sans omettre les informations pratiques, juridiques ou financières.

Biographie de l’auteur : Christian La Grange est architecte d’intérieur. Apôtre de la simplicité volontaire, il s’est spécialisé dans un habitat dépouillé et économe. Depuis vingt-cinq ans, il vit en habitat groupé. C’est un mode de vie qu’il connaît, qu’il apprécie et qu’il souhaite faire partager.

« Vivre autrement : écovillages, communautés et cohabitat » de Diana Leafe Christian

Présentation de l’éditeur : Devant l’incontestable urgence de changer notre mode de vie, de plus en plus nombreux sont ceux qui se tournent vers des alternatives , comme les cohabitats, les écovillages et les communautés intentionnelles. La vie en communauté est un choix parfois difficile, mais intelligent, qui permettra à de plus en plus de gens de rejeter le système égoïste de l’« auto-boulot-bungalow » et de vivre en harmonie avec l’environnement et avec leurs valeurs. Broché 14 x 21,5 – 448 pages

Biographie de l’auteur : Diana Leafe Christian est depuis 1993 la rédactrice en chef du magazine Communities, la plus importante ressource pour les communautés intentionnelles (des coopératives urbaines aux communes rurales) en Amérique du Nord. Elle donne des conférences et des ateliers de formation sur la fondation d’écovillages et de communautés intentionnelles. Elle est membre de l’écovillage Earthaven en Caroline du Nord.

Et un autre ouvrage, mais plus universitaire celui-là :

« Les coopératives d’habitants, méthodes, pratiques et formes d’un autre habitat populaire« .

Les coopératives d’habitants sont-elles les outils de l’abondance qui, en ce début de XXIème siècle, sauront répondre à l’échelle de notre continent européen, aux défis et aux incertitudes qui pèsent lourdement sur l’habitat populaire ? Constituent-elles la solution équitable, l’avantage rationnel (J.Rawls), en mesure de répondre au désajustement qui perdure et s’aggrave entre une offre de logements issue du secteur privé ou social et des demandeurs considérés comme « non banquables », au regard des critères établis par le marché immobilier ? S’agit-il ici pour les précaires, les chômeurs, les travailleurs pauvres, les populations migrantes et les classes moyennes désolvabilisées par la « main invisible du marché », d’une formule du troisième type ou plus précisément, d’une autre voie possible pour le logement populaire ? En dépit de données quantitatives qui demeurent modestes – pour illustration, quelques milliers de logements coopératifs en Italie depuis la fin des années 90 et quelque 60.000 logements coopératifs édifiés au Québec depuis le début des années 70 – la réinvention des coopératives d’habitants donne à voir des modes de fabrique alternatifs à la conception d’un logement populaire qui apparaît largement dépassée, tant dans sa vision quantitative et fordiste que dans son acception marchande. Pour le commander .

Et localement, Bruno Thouvenin (Atelier BlancPole Habitat de l’Adepes Midi-Pyrénées, Coop Ad’hoc) a rédigé en 2008 un document à l’intention de tous ceux qui s’intéressent à l’habitat groupé (ce document est mis à jour régulièrement mais peut aussi être téléchargé ici : Tour d’horizon de Bruno Thouvenin

« Habitat et participation » a également rédigé en 2007 un petit guide pratique à destination des futurs groupes: Guide pratique Habitat groupé .

Un livre pour enfant est recommandé par Chloé : La maison dans les bois de Inga Moore à l’école des loisir : Dans une tanière au fond des bois habitait Suzie Truie. Juste à côté, dans une petite hutte, vivait Simon Cochon. Un jour, en rentrant de promenade, ils découvrent que l’ours et l’élan ont voulu emménager chez eux. Ils décident alors de construire une maison où ils pourraient vivre tous ensemble.

Nous vous conseillons la lecture du mémoire  de master de Anaïs Trideau.

Publicités