Jeu de rôles et mise en situation

Hier, lors de notre seconde journée thématique, nous avons pu tester un outil tout à fait intéressant proposé par Bruno Thouvenin, de l’Atelier Blanc. Qu’on l’appelle « jeu de rôles » ou « mise en situation », selon que l’on soit d’un naturel joueur ou méfiant, qu’importe !

A partir de l’actualité du groupe ou des éléments à travailler, chacun reçoit un rôle. Pour ce premier scenario, nous avions deux élus, un bailleur social, et les autres jouant leur propre rôle de jeunes poussiens. A partir de ces rôles, les organisateurs du jeu font naître une situation obligeant chacun à se positionner par rapport à une situation, des difficultés, qui n’avaient pas forcément été anticipées. Un ou des observateurs sont également désignés. Après la mise en situation, ils analyseront pour les autres ce qu’ils ont observé, en matière de dynamique des échanges, d’implication, de positionnement des uns et des autres par rapport au groupe… Leur regard extérieur est primordial puisque plus que le contenu des échanges, c’est parfois la forme qui est à analyser.

Une expérience intéressante, que nous pourrons réinvestir avec d’autres situations. Prévention des conflits peut être, préparation de réunions importantes, aide à la prise de décision… Un bien bel outil à explorer !

EA

 

Publicités