Les adhérents

cecile

Soyons le changement que nous souhaitons dans le monde (adaptation d’une citation de Gandhi).Cécile

Tess

Mieux vaut tard que jamais ! Vivre cette expérience de partage quelle belle école de vie …

Je remercie le groupe de m’offrir cette expérience. Tess

sofie_sylvain

Venant de Suède, j’ai peut être une vue un peu différente de l’habitat. Ce qui m’a attirée à la Jeune Pousse et le projet d’habitat participatif, c’est la possibilité de connaître ses voisins et d’être avec un groupe si diversifié. Cela me plaît aussi énormément d’avoir une grande influence sur mon habitat.Sofie

L’habitat participatif a d’abord suscité mon intérêt pour les valeurs qu’il prône : la mixité sociale et inter-générationnelle, la solidarité, l’écologie… Je me suis ensuite intéressé à l’aspect technique et à l’échange de savoir qu’apportait une telle expérience. Au bout, d’un an, je me rends compte que ce qui me plaît le plus, c’est la dynamique du groupe et les rapport humains très forts qui créent une réelle effervescence.Sylvain

Ni locataire, ni propriétaire ! Les coopératives d’habitants offrent cette alternative : sortir du marché libre du logement et de son système spéculatif. Avec l’habitat participatif, les habitants deviennent acteurs de leur projefamille_navarrot, avec leurs envies, leurs modes de vie et leurs besoins même si cela vient bousculer les pratiques chez tous ceux qui font les villes aujourd’hui. Rendre la ville désirable et accessible à tous pour éviter qu’elle ne s’étale, créer des logements qui répondent à nos désirs de changement pour des modes de vie écologiques, solidaires et collectifs. Faire des habitants des acteurs qui participent et prennent part au vivre-ensemble. Ce sont les idéaux qui nous animent dans ce projet. Une formidable aventure humaine ô combien enrichissante ! Ludo et Chloé

 

stephane_elodie

Ce qui me plaît dans ce projet c’est le partage : mettre nos énergie en commun pour imaginer le lieu où nous allons vivre avec mes futurs voisins. De plus le coté ambitieux écologiquement et militant m’enthousiasme. Elodie

Un projet citoyen, humain et écologique! Forcément ça me plaît! Construire ensemble son lieux de vie et profiter pleinement de l’intelligence collective, je crois que c’est ça qui me motive le plus! Stéphane

francois

Mettre les rapports humains au centre du projet d’habitat, c’est ce que propose le projet de la Jeune Pousse et c’est ce qui m’a fait y adhérer. François

genevieve

J ‘ai passé ma vie d’adulte entourée de mes enfants et de ceux des autres et de leurs parents. L’aînée a grandi les pieds dans le sable du Sahara avec toute la horde des gosses du quartier sous l’œil bienveillant d’un adulte ou d’un plus grand. A notre retour en France avec les naissances successives nous avons crée, avant l’heure, une crèche  parentale. Les années ont passé et maintenant grand mère de sept petits enfants, je rêve de les accueillir au sein d’une communauté vivante, accueillante, responsable. C’est une aventure merveilleuse de réfléchir ensemble pour créer notre habitat collectif dans le respect des besoins de chacun. Geneviève

pierre

Participer à un collectif, s’organiser de façon solidaire pour construire un habitat participatif et écologique. Voilà une bien belle façon d’entamer ma retraite ! Pierre

Rachel_AGORA

J’ai rejoint la Jeune Pousse parce que j’étais attirée par l’ambition sociale et écologique du projet. Je trouve l’organisation du groupe très intelligente : les nombreux échanges m’ont permis d’acquérir des compétences et je peux faire profiter les autres des miennes. Rachel

guillaume Jeune poussien d’un an. Vite séduit par ces aspects du projet : la propriété non-individuelle, l’exigence technique, le vivre ensemble (prévenance, respect, accueil de chacun(e) dans la bienveillance, transmission de savoirs, prises de position, frictions, sens commun, élan, échanges, recherche de solution pour autrui et collective…). La vie, un mouvement perpétuel, le mouvement instauré par ce modèle d’habitation novateur me donne force et confiance en l’autre, en moi et espoir en la vie. Rien que ça ! Je me félicite d’être dans ce groupe. La réunion publique du 5/03/2013 restera dans mes annales (merci Chloé) ! Ensemble, le plus difficile peut devenir réalité tangible. Bienvenu sur ce joli bateau si vous comptez prendre un peu le large… Guillaume

fabirce

 La Jeune Pousse, c’est la fraternité en action. Nous travaillons beaucoup ensemble. Parfois, nous faisons aussi la fête. Et de là naît un tout qui est bien plus que la somme des individus.Fabrice

famille_berthet

Ce qui m’intéresse le plus dans notre coopérative d’habitants, c’est la coopération : sortie de la spéculation qui entraîne une flambée responsable de l’étalement urbain, une personne=une voix quelle que soit la surface habitée, propriété collective des logements et de nombreux espaces communs, mais surtout appartenance à un mouvement des coopératives et d’éducation populaire. Nous apprenons tous beaucoup en marchant, c’est la convivialité du « faire ensemble ». Thomas

Depuis 5 ans, mon envie d’habiter autrement a évolué. Aujourd’hui, j’ai pleinement conscience que nous participons à un projet innovant en matière de logement et c’est très motivant. Ce projet est riche de personnes rencontrées, de discussions engagées, de valeurs partagées… Véronique

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Depuis longtemps je cherchais à acheter sur Toulouse mais l’on me proposait des appartements clés en main. En cherchant, je découvre l’Habitat Participatif et la possibilité d’être acteur dans la conception de son logement : un rêve. Puis de là des prises de conscience sur la collectivité, le partage, le dialogue, l’écoute. Un projet dont je me nourris chaque jour et qui va me permettre de modifier mon quotidien de petits gestes citoyens et économes Cécilia

michelle

Je prends le train en marche, mais le groupe d’adhérents de « La Jeune Pousse » m’a vraiment épaté, pour toutes les compétences qu’il a acquises : techniques, juridiques, financières, organisationnelles, … Preuve que de la diversité naît la richesse, et ce groupe en est un parfait exemple. Ce qui me séduit le plus dans ce projet c’est de construire ensemble dans un esprit de solidarité et de partage. La création d’une coopérative d’habitat c’est choisir un autre mode vie, c’est l’apprentissage du « mis en commun », le refus de certains comportements égoïstes mais aussi, ne pas participer à la spéculation immobilière. Si d’aventure je n’atteins pas le but, le chemin parcouru sera, j’en suis sûre, très enrichissant, non seulement sur des compétences techniques mais surtout sur les relations humaines. Je suis très heureuse de participer à ce projet.Michelle

jean

Né en 1937, j’ai vécu mon enfance dans une maison sans chauffage (hors la cuisine) ni eau courante, à une époque sans téléphone, télévision ou internet. Les 30 glorieuses ont atténué ma peur de manquer, mais aucunement la claire distinction entre le nécessaire et le superflu, le refus du gaspillage, le réflexe de l’économie des moyens. Il me plaît que la Jeune Pousse appelle à fusionner les simplicités, la volontaire et l’involontaire.Jean

francoiseT
En 2008, un jour d’AMAP, je discutais avec mon voisin en attendant que la balance se libère et au cours de la conversation j’ai dit : « Toute ma vie j’ai rêvé d’un projet de vie collectif ». Et c’est ainsi que j’ai rejoint la jeune pousse, car mon voisin était un jeune poussien. Je confirme, le vivre ensemble c’est le meilleur choix au niveau humain, écologique, politique. Aujourd’hui, ce rêve devient réalité, en plus c’est une coopérative !
Françoise T.

lambert-amielLors de la soirée des Colibris sur l’habitat participatif de Janvier 2016, Jean, qui présentait le projet d’Abricoop, a dit : nous avons un appartement qui se libère. Avec Patrick nous nous sommes regardés et nous sommes dit : il est pour nous ! Un an après nous étions cooptés et prêts à nous lancer dans l’aventure. Ce qui nous a attiré dans ce groupe ? Son intelligence et sa rigueur, son engagement, son sérieux et son respect de la différence ; le système de décisions basé sur le consensus. Ce qui nous séduit dans ce projet ? Le défi de vivre dans une communauté tout en étant acteur sur l’extérieur, l’entraide et l’intergénérationnalité, la sortie d’une vision capitaliste de l’habitat. Patrick et Marie-Ange

Publicités